27 °C Le Vésinet, FR

Les traditions de Pâques dans nos villes jumelles : FROHE OSTERN

Les allemands appellent la fête de Pâques Ostern, du nom de la déesse de la fécondité Ostara que les habitants des pays germaniques avaient l’habitude de célébrer au printemps.

Le feu de Pâques : Pour fêter la fin de l’hiver et le retour du soleil, on prépare le samedi avant Pâques le feu de Pâques. Durant toute la journée, les enfants aident les parents à ramasser du bois, et ce, jusqu’à ce qu’ils en aient assez pour en faire un tas gigantesque ; ils font aussi le tour des fermes pour demander des oeufs et des saucissons.

Le dimanche de Pâques, quand la nuit tombe, on l’allume. Beaucoup de personnes se réunissent autour du feu. C’est un très joli spectacle que de voir s’allumer l’un après l’autre les feux dans les environs. Le feu symbolise le soleil qui prend le dessus sur les nuages et le froid de l’hiver. Il est l’occasion de dire au revoir à l’hiver et bienvenue au printemps.

Le jour de Pâques venu commence la fête des enfants. En Allemagne, c’est le lapin, ou plus exactement le lièvre (Osterhase) qui peint les œufs et les cache dans le jardin ou dans la maison pendant la nuit de Pâques, il peut apporter aussi du sucre ou du massepain, et parfois même des jouets. Le dimanche matin, les enfants se mettent à leur recherche. En Bavière, le lièvre est remplacé par un coq, en Thuringe, c’est un renard et dans la région de Hanovre, c’est un coucou qui cache les objets dans les jardins, dans les buissons ou sous les arbres, ou dans les appartements, dans les coins des canapés, sous les armoires ou dans les pots de fleurs.

De nombreuses familles allemandes décorent leur maison à l’approche de la fête de Pâques. Souvent, on fait cuire des oeufs pour les décorer ensuite de couleurs vives et de dessin amusants.

Une autre tradition allemande est l’arbre de Pâques décoré d’œufs et de petites décorations de Pâques : on accroche des oeufs vidés et décorés à la main à des petits branchages, de jolis bouquets de forsythias ou de branches de pommiers, tels des fruits symbolisant le retour de la chaleur.

Fontaines de Pâques (Osterbrunnen) : Certains villages décorent pendant la période de Pâques leurs fontaines avec des fleurs et des œufs de toutes les couleurs. Il semble que cette tradition ait débuté au début du 20e siècle au nord de la Bavière et se répande aujourd’hui un peu partout en Allemagne.

L’agneau constitue le plat principal des repas de Pâques et “l’agneau pascal” désigne en Allemagne un biscuit en forme d’agneau décoré d’un étendard, un ruban autour du cou.

Pâques commence le Jeudi Saint, appelé Gründonnerstag. À cette occasion, il est coutume de manger des «plats verts», dont la fameuse Gründonnerstagsuppe aus 9 Kräutern («soupe aux neufs herbes») qui, dans la plupart des recettes, contient les légumes suivants : épinards, persil, cresson, pissenlits, vert de poireau, ciboulette, ail sauvage.

Le Vendredi Saint, on mange souvent à midi des oeufs et un rôti d’agneau.

Traditionnellement, le dimanche Pâques, on sert de l’agneau pour symboliser la pureté et l’innocence, et des œufs en sauce verte appelés Eier in grünerSosse.

Les tables sont décorées de nappes ou de serviettes brodées de lapins, de fleur et d’oeufs.

La nuit du samedi saint au dimanche de Pâques, on célèbre une messe solennelle peu avant minuit.

Vendredi saint et lundi de pâques sont fériés en Allemagne