27 °C Le Vésinet, FR

Témoignage de Pierre B.

Échange Hunters Hill été 2018

6 semaines en échange en Australie, un rêve, qu’on ne peut réaliser qu’une fois dans sa vie.

J’ai eu l’immense chance de le réaliser, grâce aux comités de jumelages de Hunter’s Hill et du Vésinet et surtout à la famille de Will, qui est et qui restera la meilleure rencontre que j’ai pu faire en 15 ans.

J’ai été accueilli à bras ouverts dans la famille Pogonoski, qui m’a fait découvrir l’Australie. En visitant le Queensland où j’ai pu toucher des kangourous et des koalas, et découvrir la forêt tropicale qui est tellement différente de ce que l’on peut connaître nous. En visitant Bathurst qui est à 219 km à l’ouest de Sydney mais où l’on perd 20°C entre temps. Ou encore en me faisant visitant Sydney de nuit.  Imaginez-vous dans un pays avec 4 climats différents à peut-être 300km de distance entre chacun de ces climats, j’avais juste l’impression qu’on avait collé nos 7 continents pour n’en faire qu’un.

Cette famille qui m’a accueilli pendant 6 semaines a pu aussi découvrir la tarte au citron meringuée Made In France, malheureusement je n’ai pas réussi à leur faire découvrir les macarons faute à un manque d’entraînement de ma part. Les frères et sœurs de Will, Thomas et Emily ont su me faire découvrir ce qu’ils aimaient, les jeux vidéo pour Thomas et Mamma Mia pour Emily. Karen et Andrew ont quant à eux toujours su être présents pour moi, en comblant le vide que produisait l’éloignement.

L’école a été très accueillante avec nous, tout le monde nous a très bien reçus et acceptés. Les professeurs nous posaient tous des questions par rapport à d’où l’on venait et ce que l’on avait fait en Australie. Par contre comparé à la France c’était très perturbant de devoir porter un uniforme et de ne pas voir de filles en classe.

Je pense que ma visite favorite a été celle de l’opéra de Sydney et de Harbour Bridge qui sont tous les deux les monuments phares de Sydney, l’opéra de Sydney m’a impressionné par ses formes et son emplacement et Harbour Bridge pour sa construction qui tient encore toutes ces années après.

Je tiens à remercier du fond du cœur la famille Pogonoski pour tout ce qu’ils m’ont fait voir, tous leurs efforts pour me faire sentir le mieux possible à 15 000 km de ma maison et de mes proches.

Pierre B.